Charte Européenne des langues régionales

Oui, on peut dire que l’Europe comporte une forte dimension identitaire ce qu’elle reconnaît d’ailleurs à travers la Charte européenne des langues régionales là où le cadre républicain d’une élection nationale l’autorise moins.
Pour mémoire la position que notre parti le RND a adopté concernant la reconnaissance constitutionnelle des langues régionales.

Communiqué du Bureau Exécutif du R.N.D.

Objet : La reconnaissance constitutionnelle des langues régionales

Sensible à la déclaration de l’Académie française, le Sénat a supprimé l’amendement à l’article 1 de la Constitution, voté par les députés le 22 mai 2008, disposant que « les langues régionales appartiennent au patrimoine  de la France ».

Le Rassemblement pour une Nouvelle Démocratie (R.N.D.) dénonce avec force le retour d’une FRANCE jacobine ;

Le R.N.D. affirme que les différentes composantes de la République doivent pouvoir vivre au quotidien leur diversité culturelle;

Le R.N.D. soutient qu’en conséquence, langue nationale et langue régionale peuvent et doivent cohabiter ;

Le R.N.D. invite donc les parlementaires de la République à se ressaisir et à ne pas rétrécir linguistiquement une France qui a encore besoin de démontrer la justesse de son triptyque: liberté, égalité, fraternité…qui supporte d’ailleurs que lui soit adjoint le mot IDENTITE.

Le 25 JUIN 2008
Pour le Bureau Exécutif du Rassemblement pour Une Nouvelle démocratie
Le Président
Georges BREDENT

Publicités